Un atelier ?
Oui. J’ai choisi ce mot afin de souligner la dynamique dans laquelle s’inscrivent les pratiques qui sont proposées ici, où les deux pôles réceptivité et activité-émissivité sont utilisés.

La méditation ne consiste ni à vouloir faire taire les pensées pour induire le calme, ni à enfouir ses émotions pour s’installer dans une pseudo-tranquillité.
Elle ne consiste ni à s’anesthésier, ni à se confiner pour se donner l’illusion que tout va bien.
Elle ne consiste ni à se réfugier dans un ailleurs, ni à s’accrocher à nos histoires qui ne font que nous décaler par rapport à la réalité, que renforcer les tensions et nous enchaîner à des souffrances.
La méditation n’est pas une pratique de bien-être…

Elle est un retour à son intégrité (prise en tant que part inaltérable de nous-même et honnêteté absolue), un réalignement continuel sur son intégrité, dont le bien-être découle. En effet, chacun de nous a cette capacité intérieure à reconnaître ce qui est réellement (et donc de sortir des projections qui empêche de reconnaître ce qui est).
Le sens même de la méditation (en terme de signification et de direction) est de sortir de la confusion afin de reconnaître, de s’établir et de demeurer dans sa vraie nature.

Pour cela, elle s’occupe des structures mentales. De par la subtilité des vibrations, des énergies à ces niveaux de l’être, elles impactent l’ensemble des autres structures (émotionnelles, physiques, comportementales, relationnelles…). Les pensées et croyances auxquelles nous sommes identifiés et/ou attachés, créent notre vision du monde et donc notre façon de nous vivre dans celui-ci.

Dans cet atelier, nous investissons ensemble des pratiques yogiques (dharana et dhyana), avec support et sans support, visant à développer notre capacité à :

  • s’établir dans le Témoin,
  • à se rendre pleinement présent(e)s et disponibles à ce que nous expérimentons et rencontrons dans nos vies et à comment nous le vivons.
  • à accueillir inconditionnellement, tout en se désidentifiant des phénomènes tels que pensées, croyances, émotions, souffrances, douleurs…
  • à aiguiser les facultés sensitives et attentionnelles
  • à s’ouvrir et à s’abandonner à l’être, laissant l’Intelligence de la Vie oeuvrer à travers nous.
bi-mensuel, le mercredi de 18h 45 à 20h.