Selon l’étymologie sanskrite, yoga signifie relier, joindre, unifier.
Hatha correspond aux pôlarités, Ha représentant l’aspect lunaire et Tha, l’aspect solaire. Hatha est l’équivalent sanskrit du yinyang taoïste. Mais, on peut dire aussi que Hatha est Shiva (Pure Conscience) - Shakti (Pure Energie).

Quant au terme kriya, dans la conception tantrique des tattvas (forces-éléments de la manifestation), il correspond à une des trois forces-tattvas de Shiva : la force d’activation.

Cette force d’activation est générée par l’union de Shiva et de Shakti, comme ces deux soeurs ichcha ( la force de volonté c’est-à-dire la faculté d’émettre une intention claire et vibrante et de se déterminer à oeuvrer dans le sens de celle-ci) et Jnana (la force de connaissance ou de reconnaissance).

Ainsi donc, le kriya hatha yoga peut se définir comme un ensemble de pratiques spécifiques permettant de mobiliser Kriya - cette force d’activation - afin de relier, d’harmoniser et d’unifier nos pôlarités. C’est une voie intégrale permettant d’activer ses potentiels humains et de les vivre authentiquement, dans la présence incarnée et la conscience en action.

Il vise à dévoiler, révéler et reconnaître, ici même, sa véritable nature au-delà du moi personnel et à rendre celui-ci de plus en plus ouvert et perméable à cette Réalité de Ce Qui Est, pour vivre au diapason avec Elle et au service de Celle-ci, dans l’Abandon total à Celle-ci. C’est à la fois le but et un moyen d’y accéder.

Pour cela, les différents outils que sont les asanas (postures), les pranayamas (techniques de souffle), les dharana (techniques de concentration), les dhyanas et yoga nidra (approches méditatives), la relaxation et les mantras sont utilisés.

Selon Patanjali, l’esprit qui sous-tend la pratique yogique se constitue de trois éléments:

  • Tapas = pratique intense, soutenue, continue.

Il s’agit ici de se rendre au rdv, de pratiquer régulièrement, pour que l’alchimie se fasse et d’être autant que possible intensément et profondément présent à l’expérience de l’ici et maintenant.

  • Svâdhyâya = étude, exploration et reconnaissance de Soi.

Par les pratiques elles-mêmes, par des lectures méditatives personnelles favorisant la mise en résonance de questions et l’écoute intérieure des réponses mais aussi par l’utilisation des nombreux miroirs qu’offre le quotidien, le yoga devient un art de vivre en connivence avec Soi.

  • Ishvara pranidhâna = abandon au Soi, à l’Intelligence Suprême de la Vie, à la Vérité-Réalité de Ce Qui Est.

Plus la reliance se renforce avec le Soi, plus le mental devient transparent. Et plus le mental devient transparent et ouvert, plus il est possible et facile de s’abandonner pleinement à ce qui oeuvre en nous, à travers nous.
Comme le dit Abhinavagupta : “Notre propre nature se connaît elle-même par elle-même.”

Concernant les aspects plus pragmatiques, toutes les raisons sont valables pour se mettre à pratiquer le yoga.
En tant que discipline, tout comme les arts martiaux, la musique ou la danse par exemples, il est important de s’engager dans une pratique régulière pour en ressentir les effets et en approfondir la vivance. Cette régularité sera un réel soutien facilitant l’entrée dans l’état de présence, de disponibilité, d’ouverture, d’observation neutre et d’intime écoute nécessaire pour que les pratiques vous guident vers le réel du corps, vers l’Intelligence Suprême qui agit manifestée sous forme de Prânâ, sous forme d’émerveillement, de joie d’être, de pacicification voire de paix, d’éclairement, de fluidité...
Paradoxalement, les pratiques nous invitent peu à peu à sortir du faire ou plutôt de la croyance que nous faisons et à sentir que nous créons simplement les conditions pour que le Prânâ circule et transforme.

horaire des cours : Lundi de 12 h à 13h15 et de 18h15 à 19h45; mardi de 14h15 à 15h45; mercredi de 12h à 13h15; jeudi de 19h30 à 21h; vendredi de 10h à 11h30, de 12h15 à 13h30 et de 18h à 19h30.